UNE PRODUCTRICE PASSIONNÉE !

Petite-fille et fille d'agriculteurs, j'ai d'abord tracé ma route dans d'autres domaines avant de revenir à la terre.

C'est en 2014 que j'ai décidé de me consacrer à la culture du safran. 

Au fil du temps, j'ai appris à maîtriser un savoir-faire : de la récolte jusqu'à la commercialisation de mes produits.

Au-delà de la culture du safran elle-même, cette nouvelle aventure est l'occasion de multiples rencontres :

avec d'autres producteurs eux-même engagés dans la valorisation de leur territoire,

mais aussi de nombreuses personnes curieuses d'en savoir plus sur cette épice aux multiples vertus.

gaelle-manceaux-ecole-de-chiens-guides-d

Après des études dans le domaine socio-éducatif, j’ai d’abord été éducatrice à l’École de chiens guides pour aveugles et malvoyants de Paris. C'était passionnant.  J’ai apprécié le contact, la relation avec les personnes déficientes visuelles mais aussi l'aspect pluridisciplinaire de ce travail où je côtoyais orthoptistes, psychologues, vétérinaires….

Ensuite, j’ai quitté Paris pour m’installer en Champagne-Ardenne avec mon mari. J’ai alors travaillé dans plusieurs écoles où j'accompagnais des jeunes en difficulté ou handicapés, scolarisés en milieu ordinaire.

Quelques années plus tard j’ai eu envie de changement. Issue d'une famille d'agriculteurs, c'est naturellement que je me suis tournée vers une activité en lien avec la terre. Mon choix : le safran. Après un premier essai en 2013, je me suis lancée à plus grande échelle l’année suivante. 

La safranière s'étend sur 10 ares. Elle est exposée plein Sud. Le sol, limoneux-argileux, est bien drainant, un atout essentiel pour la culture du safran. Nous avons planté les bulbes un par un, à la main.

 

L'entretien régulier de la safranière est indispensable. Néanmoins, le désherbage est uniquement manuel ou mécanique. Je n'utilise aucun herbicide ni insecticide.

plantation-bulbes-crocus-sativus-safran.
famille-manceaux-producteurs-de-safran.j

Nos trois garçons aiment partager, expliquer ce que je fais. Qui sait ?

Un jour peut-être, l'un d'eux poursuivra cette belle aventure et deviendra safranier.